Qu'est ce qu'un AVC ?

L'accident vasculaire cérébral (AVC), encore appelé « attaque », « ictus » « congestion cérébrale » est causé par une perturbation soudaine de l'irrigation d'une partie du cerveau. Il s'agit d'une perturbation subite de la circulation sanguine au niveau du cerveau, c'est-à-dire de l'acheminement du sang qui lui fournit l'oxygène. Dans 80% des cas, l'AVC est le résultat de l'obstruction d'un vaisseau sanguin par un caillot (AVC ischémique). Moins fréquemment (20% des cas), il est provoqué par la rupture d'un vaisseau, on parle alors d'hémorragie cérébrale (AVC hémorragique).
La survenue d'un AVC constitue une véritable urgence. La connaissance des premiers symptômes permet de réagir au plus vite. Les premières heures suivant l'AVC sont capitales, elles peuvent limiter l'extension des lésions cérébrales et ainsi la gravité des séquelles.

AVC AIT.jpeg

Les AVC surviennent...

1. Quand un caillot de sang bouche une artère

Il s’agit :

  • soit d’un infarctus cérébral (IC). L’artère, bouchée par un caillot, bloque la circulation du sang et empêche l’irrigation du cerveau, le déficit neurologique persiste plusieurs heures. Il laisse le plus souvent des séquelles. Leur prise en charge est urgente.

  • soit d’un accident ischémique transitoire (AIT) quand l’irrigation est rapidement rétablie car le caillot se dissout ; les fonctions sont alors rétablies.


La majorité des AVC, soit plus de 75%, sont des infarctus cérébraux et des accidents ischémiques transitoires.

2. Suite à la rupture d'une artère

Au niveau :

  • du cerveau : l’hémorragie cérébrale est la conséquence de la rupture d’une artère DANS le cerveau. Le sang s'échappe et se répand dans le tissu cérébral avoisinant, qu'il comprime et endommage. La zone hémorragique est appelée hématome. Favorisée par l'hypertension artérielle, l'alcoolisme et les troubles de la coagulation sanguine, en particulier lors de la prise d'un traitement anticoagulant, ce type d'hémorragie représente 10% des attaques.

  • des méninges : l’hémorragie méningée est la conséquence de la rupture intracrânienne d'une artère ARRIVANT au cerveau, le sang se répand alors dans les espaces méningés, c'est à dire dans les espaces situés entre le cerveau et le crâne. Ce type d'hémorragie représente 5% des attaques.